Actualité

Débuts très prometteurs pour Milaja Korchaga

Meilleur Babby à Bourges 25/02/17

Meilleur Puppy à Montluçon le 19/03/17

Meilleur Puppy à Limoges le 8/04/2017

Meilleur puppy à Chateauroux le 29/04/17

Meilleur Puppy à Vallères le 21/05/2017

Meilleur Jeune à Chalettes le 23/07/2017

Championnat de France à Nantes le 4/06/2017

Milaja 2ème EXC classe jeune

Naissance de 6 beaux bébés le 15 août 2017

voir rubrique "nos portées"

Vous avez l'intention d'avoir un chien ? Lisez ceci attentivement :

Vous decidez d'acquerir un chien cela mérite reflexion!

La chose la plus importante est de comprendre qu'un animal n'est pas un objet de consommation ( Vases, vêtements, belle voiture, ou téléphone portable); on ne s'en débarasse pas du jour au lendemain, par mode, par lassitude, parce que il est gênant pour les vacances et; phénomène récent, par soucis financiers... On ne prend pas un chien pour faire comme les stars du show-biz, parce que telle star a ce type de chien etc.. On ne prend pas un chien par caprice ou parce que votre enfant en veut un et qu'il tappe des pieds, crie, fait pipi par terre, et fait sa petite colère tant qu'il n'aura pas son jouet. Car un animal n'est pas un jouet. Ne prenez pas un chien sur un coup de fourdre ou un coup de tête. Force est de constater que le chien est un objet de consommation. Il suffit de regarder sur le site "le bon coin", ils sont vendus parmi les machines à laver, les vélos et autres quincailleries...

L'animal est un être vivant, qui est doué de sentiments et d'intelligence, il ressent: la joie, la peine, la peur, l'agressivité. Il a son language,ses codes et ses us à vous de les découvrir, soyez patient et perspicace. Si vous le rendez heureux il vous le rendra au centuple!

1. En premier il faut se poser les bonnes questions:

En premier lieu; analyser sa propre personnalité: Suis-je calme, patient(e), colérique, agressif(ve), extraverti(e), introverti(e), casanier(e), débonnaire, prétentieux(se), suffisant(e), asocial(e), inconscient(e), immature etc.. Savoir qui on est, est très important, car votre animal sera le miroir de votre propre personnalité. "Tel est le chien, tel est le maître". L'analyse de votre personnalité vous aidera à savoir le chien qu'il vous faut.

2. Deuxièmement; se poser les questions suivantes:

  • Le chien petit vais-je accepter les salissures qu'il fera dans ma maison?
  • Vais-je accepter les dégradations qu'il fera au début?
  • Serais-je assez patient pour l'éduquer?
  • Ne sera-t-il pas une contrainte pour mon travail?
  • Ne sera-t-il pas une contrainte pour mes loisirs?
  • Ne sera-t-il pas une contrainte pour mes vacances?
  • Ai-je les moyens financiers de le nourir?
  • Ai-je les moyens financiers pour le soigner ( Vaccins, maladie, accident)?
  • Ai-je suffisament d'espace pour le prendre?
  • Pourrai-je lui consacrer suffisament de temps pour le sortir, jouer avec lui, en prendre soin?
  • Suis-je capable de m'engager avec lui pour une longue période de ma vie entre 10 et 18 ans?
  • Suis-je capable d'assumer un animal de compagnie?
  • N'aurai-je pas de problème avec mon voisinage?
  • Je suis célibataire, si j'ai un copain ou une copine qui n'aime pas les chiens qu'elle sera ma position elle, lui, le chien ou l'abandon du chien?
  • J'ai des enfants, sont-ils turbulents, calmes, accepteront-ils le chien, le chien est-il adapté pour mes enfants.
  • Pourrrai-je surveiller mes enfants quand ils seront avec le chien

Ces questions sont importantes, elles vont conditionner votre vie future avec votre nouveau compagnon.

Un chien, il lui faut de l'espace pour se dépenser, si vous avez que peu d'espace il faut vous dire qu'il faudra le sortir, le faire courir, travailler, afin qu'il se dépense; lui aussi répond à l'adage " Un esprit sain dans un corps sain" vous pouvez l'inscrire à un club canin.

Pensez aux contraintes, vous partez en vacances on ne l'abandonne pas, il fait partie intégrante de la famille, il vient avec vous. Si c'est impossible, il faut le faire garder et ne pas le laisser seul à la maison. Votre travail est important, ne sera-t-il une contrainte pour vous occuper sérieusement de votre compagnon.

Et surtout ne vous laissez pas influencer par l'éleveur ou le particulier, qui, pour beaucoup, n'ont qu'un but: vendre ou se débarrasser du chiot. Ils vous donneront des milliers de bonnes raisons de prendre le chien. N'oubliez pas les conseilleurs ne sont jamais les payeurs! Et dans 99% des cas "le payeur"; celui qui paie le prix fort,c'est le chien.

3. LES FINANCES:  Un chien c'est des budgets:

  • Le budget alimentation, il n'est pas insignifiant, pour avoir un chien en parfaite santé avec un beau poil il faut de la nourriture de qualité, qui dit nourriture de qualité dit budget important. Il faut lui apporter tout ce dont son organisme à besoin.
  • Le budget vétérinaire, il n'est pas non plus insignifiant, les vaccins et vermifuges ne sont pas gratuits
  • Le budget des imprévus: accidents, maladies etc.. Une intervention pour accident patte cassée, opérations etc.. cela peut aller jusqu'a 1000€ voire plus.
  • Le budget garde: Si vous ne pouvez l'emmener en vacances, il y a la pension canine à payer.
  • Le budget équipements: laisses, brosses, tapis, barrière de protection dans la voiture etc..
  • Le budget club si vous l'inscrivez à une activité canine.

En moyenne un chien de 20 à 35 kg nourri et soigné correctement vous revient en moyenne à 85€ par mois (budget alimentation et vétérinaire). Non inclus les accidents. Le budget alimentation varie en fonction de la taille bien sûr.

4. Sociabilisez et socialisez votre chien: Il faut non seulement qu'il soit capable de vivre en compagnie de ses semblables de même race mais aussi de toutes les autres races voire d'autres espèces d'animaux, n'en déplaise à certains individus qui font de l'élitisme dans une race. Mais aussi il doit intérioriser les divers éléments de la vie et de la culture environnante et s'intégrer dans la vie sociale afin de vivre et s'adapter sans aucun problème dans tout les lieux où vous l'emmenerez. Pour que cette mission soit menée à bien il faut déjà bien avoir analysé sa propre personnalité comme cité supra en chapitre 1. Quand vous voyez un chien agressif, nerveux, levez la tête et regardez son maître vous comprendrez! Le chien est le miroir de la personnalité du maître.

5. Avec les enfants: Tous chiens socialisés correctement sont de bons amis des enfants et il y aura une trés grande complicité, mais n'oubliez jamais: tout chien quelque soit sa race petit ou gros peut-être potentiellement dangereux surtout pour des enfants. Chaque individu réagit selon des codes, des us bien précis. Le chien aussi. Il est fou et irresponsable de laisser un ou des enfant(s) sans surveillance avec un ou des chiens, l'accident peut trés vite arriver. L'enfant ne connait pas tous les codes du chien, ce dernier peut être aussi gentil que possible, si l'enfant est toujours aprés lui, il va s'éclipser dans son coin, mais si l'enfant insiste, le chien lui fera comprendre gentiment qu'il en a marre. Mais si l'enfant persiste, le seul moyen qu'a le chien, c'est le coup de dent qui peut être bénin ou bien très grave. Et si il y a plusieurs chiens attention à "l'effet de meute" c'est tous les chiens qui risquent de se retourner contre le ou les enfants. Contrairement à ce que nous disent les ignares des médias, il n'y a pas que les chiens dits:"dangereux" qui mordent. Et ces chiens dits "dangereux" sont dangereux à cause de qui: "LEUR MAITRE". Les nouvelles lois, dernièrement votées sont débiles elles ne supprimeront pas le problème des chiens dits "dangereux". Mais nos ministres font du populisme et de la démagogie et de plus sont conseillés par des ignares qui ne connaissent rien et qui pour beaucoup ne savent même pas ce qu'est un chien!

6. Eduquez votre chien: Apprenez lui les règles, c'est vous le dominant et il doit vous reconnaître comme tel, soyez une main de fer dans un gant de velours. Hurler et frapper ne sert à rien. Sachez le réprimender mais sachez le récompenser et le câliner. Il vous le rendra. Vous avez possibilité d'aller dans des clubs canins pour parfaire cette éducation, mais cela n'est pas impératif. Vous pouvez vivre en parfaite complicité avec votre compagnon. On vous parlera des "comportementalistes" alors là prudence c'est un métier en plein essor mais attention il y a plus de charlatants que de professionnels. Un comportementaliste c'est quelqu'un qui a au moins bac+8. Il est spécialiste dans la thérapie comportementale et doit maîtriser parfaitement l'éthologie. Le bon comportementaliste soignera d'abord le maître et ensuite le chien. Choisissez en priorité un vétérinaire comportementaliste. Ils sont généralement trés compétents. Méfiez-vous des gens qui se disent comportementalistes, et que l'on voit pulluler, vous entenderez tout et son contraire, et beaucoup sont incapables de faire la différence entre le béhaviorisme et l'introspection; et quand vous leur parlez d'éthologie ils vous regardent avec de gros yeux! se demandant quel est ce mot venu d'ailleurs! Ils sont fiers de leur titre de comportementaliste qu'ils ont obtenu lors d'un petit stage d'une semaine quinze jours maximum...

Chez les éducateurs canins même chose on voit tout et n'importe quoi, j'ai vu des éducateurs qui auraient vite fait de vous transformer le plus placide des chiens en mangeur d'homme... Alors méfiance exigez de voir ses diplômes et renseignez vous sur son passé. Et assistez en tant que spectateur à ses cours filmez les si il le faut et demandez l'avis à des professionnels. Un vrai éducateur canin ne crie jamais, ne frappe jamais, ne s'énerve jamais, il est calme et pondéré maitre des chiens et de leur maître.

7. Où prendre son chien?: Les animaleries sont à proscrire! Les chiens arrivent de partout et nul part, souvent ils sont mis en vente avant 8 semaines ce qui est une abérration. Ne jamais prendre d'animaux dans une animalerie; c'est une règle d'or. Allez chez un éleveur ou un particulier prenez le chiot "sous la mère agé de huit semaines au minimum". En premier lieu, téléphonez et demandez de combien de chiots dispose l'éleveur; demandez-lui de vous envoyer des photos et son adresse. Puis allez chez lui à l'improviste sans prendre rendez-vous et demandez-lui de voir les chiens et les chiots cela est la meilleure façon de voir dans quel contexte évoluent les chiens et les chiots. Et cela vous donnera une idée du sérieux de la personne. Si l'intéréssé refuse ou rechigne à vous faire rentrer et visiter ses locaux ATTENTION! cela sent l'embrouille! Il y a plus de mauvais éleveurs que de bons. Demandez à voir le type de nourriture qui est donnée aux chiens. La nourriture doit être de qualité, Royal canin, Proplan, etc.. Demandez à voir les autres chiens, observez-les, sont-ils curieux, gaies, joueurs, méfiants, tristes, craintifs. Prenez le temps de les observer. Si vous constatez des signes d'énervement, des propos vifs de la part de l'éleveur où de la personne soyez vigilent ils vous cachent peut-être quelque chose! Posez -lui des questions, tout ce qui vous passe par la tête à propos du chien. N'hésitez pas à faire plusieurs éleveurs où particuliers le choix d'un chien c'est une chose sérieuse. Mais vous pouvez aussi prendre votre chien dans les SPA où plein de chiens ne demandent qu'une chose trouver un maître à qui il donnera des tonnes de tendresse et d'affection.

Et j'insiste bien sur le choix de l'éleveur: Dans le monde du Chien loup tchèque c'est devenu une catastrophe de 4 éleveurs en 2004 nous sommes à 47 aujourd'hui et on voit du tout et n'importe quoi. Des éleveurs qui mélangent du Chien loup tchèque et du Saarlos et du Husky. Vous verrez du chien loup tchèque aux yeux bleus. Des éleveurs font beaucoup de consanguinité et beaucoup vous donnerons des chiens peu équilibrés. Et malheureusement tout cela est cautionné par la CBEI.

En Barzoï aussi des éleveurs peu scrupuleux sévicent aussi, et l'on vous fera croire tout et n'importe quoi. Vous avez des Barzoïs qui n'ont plus l'allure de Barzoïs, mais là aussi le club laisse faire mais  vous comprendrez pourquoi en lisant ce qui suit.

8. Les expositions: J'ai un chien et je désire faire de l'exposition canine. D'abord il faut savoir le but des expositions : c'est la vitrine de l'élevage canin,et de juger chaque chien selon les critères de son standard et par rapport aux autres chiens de sa catégorie.

Les expositions canines sont réservées aux chiens de race. En donnant des qualificatifs aux chiens jugés les plus proches du standard de leur race les expositions permettent de classer chaque sujet selon leurs qualités morphologiques. Et normalement les expositions contribuent à l'amélioration de la race canine. Je dis "normalement".

Les expositions canines se déroulent  dans la France entière et il y en a pratiquement tous les week-ends. Pour trouver la liste de ces expositions, renseignez vous auprès de la société centrale canine

Les inscriptions sont cloturées environ 1 mois avant la date de l'exposition. Pour vous inscrire, il vous faut remplir une feuille reprenant toutes vos coordonnées et une fiche de renseignements sur votre chien. Pour l'obtenir, il faut contacter la Société Canine Régionale qui organise l'exposition ou vous connecter sur www.cedia.fr

Pour participer à des expositions, votre chien doit être tatoué (ou identifié par transpondeur) et être au LOF (avoir un certificat de naissance) dans la plupart des cas...

Il faut savoir dans quelle classe engager votre chien : cela dépend de son âge le plus souvent : 6 à 9 mois en puppy, 9 à 18 mois en jeune, 15 à 24 mois en intermédiaire, à partir de 15 mois pour les classes ouverte (adulte), champion ou travail, à partir de 7 ans pour les vétérans.

Les différents types d'expositions :

- les expositions internationales où l'on décerne le CACIB (certificat d'aptitude au championnat international de beauté). Si l'on accumule plusieurs de ces titres en France et à l'étranger et que le chien obtient un résultat minimum en travail, il devient Champion International de Beauté. Seules les classes ouverte, travail, intermédiaire et champion concourrent pour le CACIB.

les expositions nationales où est décerné le CACS (certificat d'aptitude de conformité au standard). Les classe ouverte, travail et intermédiaire concourrent pour le CACS. Plusieurs de ces CACS collectés permettent l'homologation du titre de champion de France, alliés à des résultats en travail et surtout l'obtention du CACS de la Nationale d'élevage ou du Championnat de France.

- les nationales d'élevages. Il s'agit d'expositions organisées par les clubs de race. Le CACS mis en jeu peut apporter le titre de champion de France.

- les expositions de championnat : Lors du championnat de France est aussi mis en jeu un CACS qui peut permettre à un chien de devenir champion de France de Beauté

 

  • Les qualificatifs et prix

S'il est certes agréable pour un exposant de voir son chien en tête et paré du carton CACIB, c'est souvent une déception pour le propriétaire du chien classé second, et pourtant, c'est sur un infime détail, sur une impression que le juge, qui est obligé de classer un 1er, un 2nd... a fondé son jugement

 

EN CHIEN DE RACE, SEUL LE QUALIFICATIF COMPTE. Que le chien soit 2nd ou 8ème, s'il est classé Excellent, c'est qu'il est bien proche du 1er et sa valeur est certes plus grande que celle du Bon. Messieurs  les juges ont été invités par la Société Centrale Canine à observer certaine directives. Elles ont surtout pour but de donner à chaque qualificatif sa valeur réelle et surtout de revaloriser le qualificatif TRES BON souvent considéré par LES ELEVEURS comme "INFERIEUR", alors qu'en réalité ce qualificatif s'adresse à un TRES BON CHIEN.

Il est rappelé que le juge doit porter son jugement sur le chien au moment précis où il est dans le ring, sans tenir compte des succès passés, et encore moins en anticipant sur l'avenir.

EXCELLENT : ne doit être attibué à un chien se rapprochant de très près du standard idéal de la race, présenté en parfaite condition, réalisant un ensemble harmonieux et équilibré, ayant de la classe et une brillante allure. La supériorité de ses qualités vis à vis de la race dominera ses petites imperfections, mais il possèdera les caractéristiques de son sexe.

TRES BON : ne sera attribué à un chien parfaitement typé, équilibré dans ses proportions, en bonne condition physique. Il sera toléré quelques défauts véniels, mais non morphologiques. Ce qualificatif ne peut récompenser qu'un chien de qualité.

BON : doit être attribué à un chien possédant les caractéristiques de la race, mais accusant des défauts, à condition que ceux ci ne soient pas rédhibitoires.

ASSEZ BON : est à attribuer à un chien suffisemment typé sans qualités notoires ou pas en condition physique.

Mais attention le monde du chien reste le monde du chien et malheureusement il n'échappe pas aux magouilles, aux combines, aux copinages. Nous nous sommes des amateurs nous ne vivons pas de l'élevage du chien, c'est pour cela que nous pouvons en parler avec objectivité et franchise.

Faire de l'élevage de chien c'est couteux et cela ne rapporte quasiment rien. Pour les éleveurs plus les chiens sont titrés plus ils pourront vendre les chiots chers. Donc il faut faire le plus de portées possible dans l'année, et c'est comme tout c'est souvent au dépend de la qualité. Donc pour certains éleveurs l'amateur qui gagne dans les expos ce n'est pas bon. Vous verrez des éleveurs faire des expos uniquement où ils connaissent le juge et ils savent que le titre est acquis d'avance. Avec le temps, vous commencerez à connaitre les juges et vous saurez que, si à telle expo vous avez le juge X et que l'éleveur Y présente ses chiens vous n'avez que peu de chance de classement car X et Y se connaissent trés bien. Et même si Y présente des chiens qui ne sont pas dans le standard et qui ont même des gros défauts. Et si à cette même expo le juge connait bien deux éleveurs Y et Z alors là vos chances sont nullles du fait que les deux éleveurs se partagerons les titres dans chaque catégories. Cela a un nom en expo c'est : "Juger le bout de la laisse et non le chien"

Sur une expo sur deux jours il y a un CACIB et le lendemain une nationale d'élevage: vous l'amateur vous décrochez le CACIB avec 1er excellent devant un ou des éleveurs; ils ne seront pas content. Et bizarrement le lendemain vous êtes confrontés aux mêmes éleveurs mais le juge a changé et là vous avez un BON et non classé et vos rivaux éleveurs sont classés. C'est à dire que votre chien en une nuit a pris pleins de défauts. Où soit que le juge de la veille était incompétent!

Sur une autre expo vous êtes avec des éleveurs, un chien d'éleveur mord le juge, boite en faisant le tour du ring, n'est pas dans le standard. Votre chien passe ne mord pas le juge; fait son tour avec élégance. Et bien le chien qui a mordu sera meilleur de race et le votre dans les choux!

Vous verrez des chiens cumulant les titres et vous saurez plus tard qu'ils sont displasiques. ( les lévriers n'ont pas de dysplasie)

Vous pourrez avoir des réflexions du genre votre chien est trop amical etc...

Vous surprendrez des éleveurs dire aux juges qu'ils ont besoin d'un CACS ou d'un CACIB; des éleveurs n'hésitent pas de téléphoner aux juges et leur disent que si le juge leur donne des titres dans plusieurs catégories ils amèneront beaucoup de chiens etc. Mais cela fait parti du monde du chien. Les exemples cités supra ne sont qu'un petit aperçu de ce monde du chien et dont nous avons été témoin, Nous pourrions vous en citer des dizaines d'autres. C'est aussi le monde des ragots et quelquefois on en vient aux mains et aux insultes, entre éleveurs ou entre éleveurs et juges.

Mais rassurez-vous il y a aussi de trés bons éleveurs passionnés et honnètes et de très bons juges.

Alors que faire?: et bien faîtes des expos, vous trouverez des gens sympathiques et passionnés et de bonnes parties de rigolades et de bonnes bouffes. Pour vous votre chien est le plus beau soit; mais dites vous que vous aurez face au votre un chien plus beau encore et correspondant encore plus au standard. Cela nous est arrivé et nous l'avons accepté et toujours congratulé l'heureux maître. Et quand un jour un chien moins bien que le votre où que le 2eme ou le 3eme termine 1er pour les raisons que je vous ai indiqué plus haut; prenez le avec le sourire et laissez faire cela fait parti du jeu.

Faites des expos avec des juges différents à différents endroits dans toute la France et si vous le pouvez à l'étranger afin d'avoir une réelle idée sur le standard  de votre chien.

De plus vous vous ferez des amis et vous passerez de bon moment...

9. Les PVL Poursuite à vue sur leurre: Je vous encourage à faire courir vos chiens en PVL c'est un sport magnifique. C'est un simulacre de chasse au lièvre. Consultez la rubrique CLS 36 et résultats de PVL pour voir les images et comprendre le principe.

Mais là aussi attention aux combines et magouilles. Faites des courses à différents endroits et avec des juges différents, pour voir la vrai valeur de votre chien. Et vous verrez des éleveurs aller aux épreuves où ils connaissent le juges afin d'aquerir des titres de champion. Tout cela ce fait au détriment de gens honnêtes qui ont des chiens performants. Mais là aussi il faut faire preuve de fair play et l'accepter. Ce qui est rageant c'est que vous payez votre inscription au même titre que l'éleveur.

Heureusement, là aussi il y a des juges intègres et des éleveurs honnêtes.

Il m'est arrivé trois fois de me faire avoir. Une fois une éleveuse est venu me voir m'a regardé droit dans les yeux et m'a dit:" aujourd'hui votre chienne ne gagnera pas car c'est les miennes les meilleures" Je fus surpris car je ne la connaissais pas je ne l'avais jamais vu. Eh bien! sur un parcours de 1100m ses chiens ne firent que la moitié et un peu n'importe quoi et bien ils firent 1er et 2éme. Se fut la stupéfaction mais c'était prévu.

Même si votre chien doit finir dernier ce n'est pas le problème mais au moins que les jugements soient objectifs et intègres.  Quand je vois ces gens qui crient que leurs chiens sont des champions et que l'on sait comment ils ont acquis les titres je souris.

 

En conclusion celui qui sera toujours trompé, c'est le Mr tout le monde qui ira chez des éleveurs sans scrupules qui auront acquis des titres par magouilles et combines, qui se fera avoir. Car Mr tout le monde croira prendre un chiot de Champion, qu'il paiera une fortune et en fait il aura un chiot qui sera loin d'être un descendant de champion.

Mais en tout état de cause, qu'un chiot soit fils de champion où pas PRENEZ SOIN DE LUI ET AIMEZ LE, il n'est pas responsable des magouilles de son éleveur. Et si plus tard le chiot acquis se révèle ne pas être un fils de champion et a des défauts dûs à ses origines ne l'abandonnez surtout pas! Il ne mérite pas cela vous devez prendre soin de lui et l'aimer. Faîtes plutôt de la publicité, pour l'éleveur peu scrupuleux et faîtes savoir que c'est un charlatan.

Nous espérons que cette page vous aidera et vous guidera pour l'acquisition de votre futur compagnon.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Isabelle Riche-Nevers